Testo e traduzione della canzone Édith Piaf - Le Chacal

On l'avait surnommé l'Chacal.
E 'stato soprannominato lo Sciacallo.
C'était un type phénoménal,
Era un ragazzo fenomenale,
Un grand, aux épaul's magnifiques,
Un grande, al di épaul bella,
L'air d'un sauvagage, un peu crâneur.
L'aria di un sauvagage, un po 'arrogante.
Il avait décroché mon cœur
Ha vinto il mio cuore
Comm' ça, d'un sourire ironique,
Comm 'che, con un sorriso ironico,
Le soir, à l'heure de l'apéro.
La sera all'ora del cocktail.
Il s'amenait dans notr' bistro,
Ha portato in notr 'bistro,
Toujours tout seul, sans un copain
Sempre solo, senza un amico
En fredonnant un drôle de r'frain.
Canticchiando una r'frain divertente.

Pan Pan l'Arbi... C'est l'Chacal qu'est par ici.
Pan Pan il Arbi ... Questo è ciò che lo Sciacallo qui.
Y s'mettait au bout du comptoir,
Y s'mettait la fine del bancone,
Le r'gard lointain comm' sans rien voir.
Il r'gard comm lontano 'senza vedere nulla.
J'attendais toujours qu'il me cause,
Ho sempre aspettavo che me perché,
Qu'y r'mue un peu, qu'y fasse quéqu'chose
Che r'mue un po ', cosa quéqu'chose
Mais il restait indifférent
Ma rimase indifferente
Et sifflotait entre ses dents :
E fischiò tra i denti:
Pan Pan l'Arbi... C'est l'Chacal qu'est par ici.
Pan Pan il Arbi ... Questo è ciò che lo Sciacallo qui.

Personn' connaissait son boulot
Personalised 'conosceva il suo lavoro
Et on parlait derrièr' son dos.
E abbiamo parlato DERRIER 'la schiena.
On disait : "Qu'est c'qu'y manigance ?"
Hanno detto: "Che c'qu'y fino a?"
Les homm's le r'gardaient par en d'ssous.
Il Homm il r'gardaient da in ssous.
Les femm's lui faisaient les yeux doux.
occhi fatti del Oly di lui.
Parfois y avait de grands silences.
A volte ci sono stati grandi silenzi.
La peur montait dans les cervaux.
La paura è aumentato in cervaux.
"C'est p't'être un flic, ce gars costaud ?"
"E 'p't'être un poliziotto, questo ragazzo muscoloso?"
Mais lui souriait avec dédain
Ma sorriso sprezzante
Et leur crachait toujours son refrain.
E ancora sputando il suo ritornello.

Pan Pan l'Arbi... C'est l'Chacal qu'est par ici.
Pan Pan il Arbi ... Questo è ciò che lo Sciacallo qui.
Les mains dans les poch's du veston,
Mani in giacca del Poch
Y' semblait dir' : "Venez-y donc !"
Y 'sembrava dir' "Vieni qui, allora!"
J'attendais toujours qu'il leur cause,
Ho sempre aspettato che la loro causa
Qu'y r'mue un peu, qu'y fass' quéqu'chose
Che r'mue un po ', cosa fass' quéqu'chose
Mais il restait indifférent
Ma rimase indifferente
Et sifflotait entre ses dents :
E fischiò tra i denti:
Pan Pan l'Arbi... C'est l'Chacal qu'est par ici.
Pan Pan il Arbi ... Questo è ciò che lo Sciacallo qui.

Et puis un soir qu'il f'sait très chaud,
E poi una sera f'sait molto caldo,
Qu'les nerfs étaient à fleur de peau
nervi a fior Qu'les
Et qu'ça sentait partout l'orage,
E qu'ça sentita in tutta la tempesta,
Comme il gueulait son sacré r'frain
Urlava come il suo sacro r'frain
Un homm' sur lui leva la main,
Un Homm 'su di lui alzò la mano,
Alors il bondit pris de rage.
Poi saltò alla frenesia.
Il s'est battu sans dire un mot
Ha combattuto senza una parola
Mais eux les lâch's, ils étaient trop...
Ma il loro del Lach, erano troppo ...
Et tout d'un coup, j'l'ai vu tomber...
E improvvisamente, astina visto cadere ...
Alors seul'ment il m'a parlé :
Seul'ment allora parlò:

Pan Pan l'Arbi,
Pan Pan il Arbi,
Les salauds qu'est c'qu'ils m'ont mis
I bastardi mi hanno messo quello che c'qu'ils
Et puis il a fermé ses yeux
E poi chiuse gli occhi
En soupirant : "Ça vaut p't'êtr' mieux."
Sigh: "Worth p't'êtr 'meglio".
Moi, j'avais froid, comm' de la fièvre,
Avevo freddo, comm 'febbre,
Mais j'ai voulu goûter ses lèvres
Ma ho voluto assaggiare le labbra
Au moins un' fois, car je l'aimais !
Almeno un 'di tempo, perché lo amavo!
On a jamais su c'qu'il cherchait
c'qu'il abbiamo mai saputo stava cercando
Pan Pan l'Arbi,
Pan Pan il Arbi,
Plus d'Chacal... C'était fini...
Più Sciacallo ... Era finita ...


Tradotto da Anonimo

Aggiungi / modifica traduzione
Email:

Édith Piaf - Le Chacal video:
P